Souviens-toi…
Sydney

Avis des lecteurs

De nombreux lecteurs ont tenu à exprimer leur appréciation du livre. Qu'ils soient ici remerciés. Ci-dessous, sont regroupés quelques-unes d'entre elles.


Pour qui ne connaît pas le milieu des témoins de Jéhovah, c'est un bon moyen de découvrir comment fonctionne ce mouvement.
Entre main-mise sur la vie des adhérents, ostracisme envers ceux qui partent, sans oublier la gestion des affaires de pédophilie, tout y est clairement exposé sous forme de roman que l'on ne lâche pas avant d'arriver à la dernière page.
Des moments d'émotions vives (quelques larmes arrachées) ponctuées par une petite touche d^humour.
Michel


Ce livre est bien écrit et "plaisant" à lire mais c'est surtout ce dont la société à besoin. Je suis profiler et voir des victimes qui n'arrivent pas à parler et pire des témoins qui ont préféré se taire me rend malade. Ce n'est pas aux victimes d'avoir honte et leur silence leur est préjudiciable mais, plus grave, il perpétue l'omerta pédophile. Merci à vous Mme Quarter d'avoir eu la force de passer outre les tabous et d'avoir exprimé ce qui n'est finalement que la vérité. Personne ne devrait craindre de la dire haut et fort.
Morganne d'Arcourt


J'ai lu ce livre suite parce qu'il m'a été recommandé par une amie. Le sujet est difficile mais l'écriture est agréable et les rebondissements font oublier le tragique et donne l'envie de ne plus le lâcher. Un grand bravo à l'autrice pour sa force de caractère. Ce genre de sujet est difficile à aborder mais elle le fait de manière magistrale. Excellent livre, excellent d'entendre enfin la voix d'une victime de ce genre de crime odieux, excellente plume. Un sans faute. Bravo et merci à vous, Madame.
James


J'ai lu ce livre parce que ma fiancée, profiler pour Interpol, me l'a offert. C'est un très bon ouvrage, très agréable à lire mais il m'a rendu malade de dégout. On sait tous ce qu'est la pédophilie mais assister à ces horreurs par la voix d'une victime est bien diffèrent. Ce n'est pas du cinéma, il n'y a pas de montage, on ne peut pas se dire "c'est juste un acteur". L'auteure est douée, son écriture est fluide et d'un bon niveau. J'ai du mal a imaginer comment elle a fait pour concilier un tel niveau littéraire, ces rebondissements et ces suspens qui vous rendent accros alors qu'elle racontait son propre supplice mais je la remercie de l'avoir fait. Lisez ce livre. On a besoin d'être au courant de ces choses, même si on préférait qu'elles n'existent pas.
David de Beaumont


Bonjour à tous. Je suis américain alors excusé moi pour les faute d'ortographes. Je m'appelle Bill Bowen et j'étais Jehovah Temoin jusqu'au jour ou on a demandé de regler un cas pedophile. Les WJ ne repondent pas aux lois, ils se pensent trop mieux que les autres pour ça. Le viol n'existe pas chez les JW, vous devez vous battre a la mort si on vous agresse sinon c'est OK, même à 4 ans. La petite fille devait venir seule, sans ses parents, pour parler au violeur. Il a du écrire un mot d'excuse. Après les "sage" lui on dit qu'elle devait pardonner, comme le Christ. La lettre est la punition la plus haute pour la WatchTower. J'ai pas rien faire alors j'ai parti et ai fondé mon association pour aider les victimes. Ce livre je le connais par un amis de votre pays. Merci beaucoup Madame d'avoir raconté, c'est tres important. Vous devez parlé si vous subissez ça ou voyez quelqu'un d'autre subir. C'est tres important.
Bill Bowen


Bonjour,
Baptisé sans mon consentement quelques mois après ma naissance, je ne me suis jamais reconnu dans une secte, fut elle appelé religion. C'est donc avec une grande envie que j'ai entamé la lecture de ce livre. Il me semble donner une parfaite image des ravages que peuvent engendrer la soumission à des croyances toujours invalidées par la science et la raison.
S'il est un passage que je retiendrai de ce livre, c'est page 406: "Quand une personne est fermement convaincue de détenir la vérité, aucun discours, aussi logique soit-il, ne peut lui faire changer d'avis. ...... pour d'autres oeuvres utiles."
Il va sans dire que je recommande la lecture de "Souviens-toi... Sydney" à mes amis.
Raymond EGLIZOT


Ce livre m’a profondément remué. J’ai régulièrement pleuré au fil des pages ; je n’ai pas été victime lorsque j’étais témoin de Jéhovah d’abus sexuels comme l’héroïne du livre, mais j’ai reconnu dans chaque personnage, chaque situation, un nombre d’événements ou d’attitudes qui ont réveillé en moi des souvenirs douloureux. Les attitudes humaines, ou plutôt inhumaines, des TJ, investis de « responsabilités » ou pas, qui obéissent aveuglément au collège central des TJ sans jamais rien remettre en question et surtout pas à la lumière de la Bible qu’ils prétendent suivre, sont parfaitement décrites, sans ajouts ni fioritures, du vécu tout simplement, la vérité sur « la Vérité » du « paradis spirituel » dans lequel ils prétendent vivre. Je me suis douloureusement reconnu aussi dans les personnages, dans mes propres attitudes lorsque j’étais moi-même ancien, pionnier, mari, vrai petit soldat TJ pur et dur rejetant les excommuniés… puis l’apostat rejeté par ses « amis » et par sa propre famille… Un livre que je recommande chaudement aux témoins de Jéhovah pour qu’ils ouvrent les yeux même si je doute que beaucoup s’aventurent à le lire, aux ex-témoins de Jéhovah pour qu’ils n’oublient jamais d’où ils viennent et ne cèdent pas à la tentation d’y retourner, ou plutôt au chantage affectif « de l’amour » conditionnel qui est la caractéristique de la version TJ de l’amour chrétien, et aux non-TJ pour qu’ils sachent ce qui se vit et se cache derrière les gentils sourires des adeptes qui font les plantons à côté de leurs présentoirs mobiles dans les parcs ou à leurs portes. Un livre dont on a du mal a se détacher quand on le commence… Bonne lecture.
Michaël P.


Ce livre est tt simplement d'utilité publique.
Morganne


Bonjour Eneeh,
Je m’appelle Johanna mais tout le monde m’appelle Nana, mon petit fils m’a donné ce surnom à l’âge ou il n’arrivait pas à prononcer le nom en entier.
Je suis la voisine de Morganne.
J’ai eu le privilège de recevoir votre ouvrage en 1er. Je dois admettre qu’il m’a bouleversée plus encore que je ne m’y attendais.
C’est travail exceptionnel que vous avez fait. Tout le monde sait que ce genre de choses arrivent mais nous en sommes loin, cela reste théorique.
Vous avez su faire prendre vie à cette théorie et la rendre tangible par les mots. J’étais parfois si émue qu’il me fallait arrêter de lire afin de reprendre mes esprits. Je comprends maintenant pourquoi Morganne est si acharnée dans son travail.
Je vous remercie sincèrement de m’avoir permis de partager votre histoire. Morganne dit que cela aidera d’autres personnes qui ont traversé les mêmes épreuves et je pense qu’elle a raison.
Vous êtes la preuve vivante que survivre à tout cela est possible et même avec brio ! D’autre part j’apprécie beaucoup votre plume. Vous avez une écriture fluide et agréable. Je me doute que cela a du être difficile par moment d’écrire tout cela alors encore une fois merci et bravo. C’est un geste remarquable.
Bien cordialement,
Nana.
Johanna
(note de l'éditeur: Johanna a commandé 12 exemplaires du livre pour les distribuer autour d'elle. Merci énormément)


Je vous écris au sujet du fameux roman d'Eneeh Quarter qu'en lisant sous cette forme finie et éditée, j'en redécouvre qualité et portée. Il est véritablement réussi et il faut absolument qu'il rencontre le succès qu'il mérite.
De plus, le travail de l'éditeur a donné un bel objet, attirant, agréable et donne envie de l'ouvrir. Tout y est, sans compter le prologue et le début qui ne laisse plus d'ambiguïté comme je l'aurais craint.
Eneeh peut être fière de son livre.
Bien cordialement,
Victor Bouadjio (du magazine Écrire Aujourd’hui)


Eneeh Quarter tu as de quoi être fière. Un roman extraordinaire que j'ai eue plaisir à lire, un incontournable.
Manon Boyer


En complément aux diverses enquêtes d'Elise Lucet et de son équipe sur la pédocriminalité, plaie sociale qui sévit dans bien des milieux (Eglise catholique, sport, leçons privées de musique, certains lieux touristiques...), je signale le livre récent d'Eneeh Quarter, "SOUVIENS-TOI... SYDNEY" (edition@harpitanja.eu): enfant, elle a été victime d'un pervers au sein de la secte des Témoins de Jéhovah, traumatisme grave qui a été refoulé, et dont elle n'a repris conscience qu'à l'âge adulte. Tout est vrai dans ce livre-témoignage bien écrit, et qui serait un excellent scénario de film...
C. Baroni (du groupe de soutien à Élise Lucet)


Bravo.
Jacques


Je confirme la justesse de ces propos.
Jean-Marc H.


j'en fait une grande promotion de mon coté esperant que ca motive a l'achat certaines personnes.
Dominique Reynaud


ton livre est vraiment très excellent ! Tu devrais te rapprocher des MJC, du Conseil Départemental et du Conseil Régional pour leur demander un stand d'exposition dans leurs locaux. Et pourquoi pas envoyé à un metteur en scène ?
Liroy


Un magnifique roman que j'ai eue le plaisir de lire.
Manon


Félicitations! pour ton livre.
Laure F.


ton livre est tellement bien écrit, l'histoire est prenante et pleine de suspense, alors c'est merveilleux.
Dominique


Wow félicitations Eneeh Quarter tu as de quoi être fière. Un roman extraordinaire que j'ai eue plaisir à lire, un incontournable.


Je ne connais pas du tout les témoins de Jéhovah. C’est intéressant et les bas de page nous aident beaucoup à comprendre leur fonctionnement.
[…]
C’est très bien écrit. Il y a de l’humour et de l’émotion… oui, oui, j’ai versé des larmes !
Les paysages sont si bien décrits que l’on peut être du voyage […]
Le sujet (grave) est très bien traité et chaque évènement est bien amené.
BRUNE-EL (Beta lectrice de l'Œil Scrutateur)


Nous avons reçu jeudi dernier le livre "Souviens toi Sydney". Je vous remercie de votre intervention. J'ai immédiatement commencé à le lire et dimanche soir, après l'avoir dévoré, j'en fermais la dernière page. Pour moi ce fut un "miracle" car en général après quelques pages d'un livre, j'abandonne!
Il est vrai que mon épouse et moi même somme des ex TJ, victimes de l'ostracisme puisqu'une de nos filles y restée après notre disassociation applique depuis notre retrait volontaire il y a 25 ans les règles de ces briseurs de familles.
[…]
Le récit de Eneeh Quarter est rendu avec beaucoup de détails qui reflètent la sincérité et les choses telles qu'elles se passent dans cette "communauté".
Vous pouvez transmettre mes coordonnées à l'écrivaine. Nous habitons la Belgique à une trentaine de kilomètre de Liège, Ville évoquée dans le livre.
[…]
Bien à vous.
Jean-Marie B.